moncoutant.net le blog

blog moncoutant.net

Tout n'est pas sur "Dieu" facebook. Il y a aussi des images et des articles qui se lisent sur des pages web ! C'est vrai que le public est moins vaste, mais il est certainement plus qualitatif... Attention je ne dénigre pas la qualité d'expression des internautes sur les réseaux sociaux, mais ici elle est le plus souvent muette. D'admiration ou de stupéfaction, à vous de choisir ?

Date Titre de l'article [cliquable]
02 novembre 2018 :: Rencontres musicales
20 janvier 2018 :: Happy Apes O'Clock year
15 décembre 2017 :: Droit des photographes
18 novembre 2017 :: Au bord de l'eau

Vous pouvez utiliser votre droit de réponse si vous estimez que c'est nécessaire ou bien donner votre point de vue, réagir, écrire un mot de soutien...

Toutes les galeries photos

#20181102

RENCONTRES MUSICALES

02 novembre 2018 | Rencontres musicales... Sur un événement musical, la prise de vue photographique ne permet pas toujours de suivre la prestation artistique, tout du moins de l'apprécier à sa juste valeur :

Je m'explique. Absorbé par l'envie de trouver le bon cadrage, l'obsession de se trouver au bon endroit, de saisir la belle expression, le bel envol, je suis parfois sans oreilles. Les premières minutes sont souvent perturbées par des détails techniques, la bonne exposition, l'ouverture... Puis avec les premières notes et les débordements des fans il faut se faufiler devant la scène en essayant d'être le plus transparent possible pour tous. En festival, la lumière va varier pendant les concerts, particulièrement ceux qui entrent dans la nuit. Encore un paramètre qu'il faut intégrer pendant que la soirée se déroule.
Se sont toutes ces petites inquiétudes qui perturbent l'écoute détendue et empêchent parfois de "rentrer" dans la musique. Avec le temps, on acquière des automatismes, un sixième sens, qui vont permettre de passer une seconde étape et offrir alors un répit bienfaisant. C'est là que se mêlent spectacle et images. Si j'arrive à écouter, c'est que la prestation scénique des musiciens devient le conducteur de mes photos. Des moments magiques où l'évidence devient image, le son est raccord et le plaisir décuplé.
C'est simplement à la fin d'un concert que je vais savoir ! Et le plus souvent, même si le style musical, voire l'artiste (ou les artistes) me sont inconnus, la prestation et le retour du public va me procurer (ou pas) ce petit frisson de "bon moment" passé.
A travers trois festivals cette année 2018, j'ai découvert et apprécié une grande artiste de jazz américaine à Moncoutant "JJ Thames", un très grand groupe de rock "Les spams", et avec le dynamisme de 3 groupes dans une petite salle de Bressuire (Emeraude) un son différent; le hip hop. Oui, je le sais bien, il y avait du beau monde au festival de Cheffois avec Hyphen Hyphen, Léa Paci et 3 Cafés Gourmands, mais j'ai vraiment adoré les amis "Spams" avec leurs reprises originales. Un très grand moment à "La Bouillie à Sosso". Alors avant toutes choses, je remercie vivement tous ces musiciens, connu ou moins connus, les organisateurs et ceux qui me suivent à travers mes images, et me procure un réel bonheur lors de mes prises de vues.
L'objectif reste quand même très égoïste, puisque je recherche avant tout à me faire plaisir !

» Pour voir les images "La Bouilie à Sosso" Cheffois (85) Août 2018
» Pour voir les images Festival de Jazz "JJ Thames" Moncoutant (79) Juin 2018
» Pour voir les images "Hip Hop" Bressuire (79) Octobre 2018

sommaire

JJ Thames

#20180120

HAPPY APES O'CLOCK YEAR

20 janvier 2018 | Une bonne année à tous... Même si personne ne le sait mais c'est peut-être la dernière, alors qu'elle soit au moins pleine de belles choses à vivre, en attendant la suivante !

Pour ma part, je n'ai pas envie d'illustrer ce petit billet d'une classique image étoilée pleine de paillettes avec un gros chiffre dessus pour bien indiquer que nous sommes désormais en 2018. Je pense que ce fait n'a échappé à personne. J'ai juste envie de mettre en avant des gens découverts en 2016 et rencontrés en 2017 à trois reprises seulement. Mais j'ai adoré suivre leur parcours pendant quelques heures comme s'ils étaient des amis de longue date.
Apes O'Clock, ce groupe très breton par sa géolocalisation, mais très éclectique par sa musique m'a plongé littéralement dans un univers très intéressant en quelques notes, en quelques minutes. J'étais venu pour faire un "shooting" NACH à Cheffois au festival "La Bouillie à Sosso". En première partie de soirée, la prairie est encore baignée de soleil et les spectateurs très disparates sont peu nombreux devant la scène. Pourtant le groupe donne tout ce qu'il sait, les habits de scène et le maquillage laissent transparaitre un petit goût de "Orange mécanique" et le leader chanteur avec sa canne et son melon noir joue bien avec cette ressemblance. Les deux saxos et autre trombone dominent tandis le guitariste grimaçant s'évertue à transpercer de ses notes aigües et rapides le son cuivré.
Cette première rencontre fugitive me permet de leur proposer par la suite ma série d'images captées lors de ce festival. Je décide de les retrouver en février 2017 au son d'hiver's au festival "Lignerock" de St Christophe du Ligneron. La rencontre est chaleureuse, et je me retrouve à faire quelques images de la balance du groupe. Malheureusement un événement imprévu fera que le concert sera tout simplement annulé. Je me retrouve à diner avec eux et les autres groupes malheureux de ce festival avorté. C'est alors qu'ils me proposent de les retrouver à Daon pour le festival "Daon is not Dead" en avril.
Carton plein, je me retrouve envoûté (Voodoo Queen !) par leur musique et de leur jeu de scène. C'est un plaisir que de les entendre et de capter les images. Le public, nombreux dans cette grande salle, est venu principalement pour "Les Wampas", mais le partage avec le son des Apes O'Clock fait monter l'ambiance. Une troisième série de photos qui va me décider d'aller les rejoindre à Brûlain fin juillet pour un autre beau moment "En terres Brûlées". De nouveau invité, je me retrouve en coulisses à partager leurs angoisses avant de monter sur scène et leurs délires de musiciens une fois la machine sur les planches. Malgré l'heure très avancée de leur passage, le froid qui commence à perturber les cordes vocales, et la successions des dates et déplacements, ils vont encore tout donner à ce public très généreux.

Alors je voulais simplement les remercier ici de cette belle découverte, des bonnes ondes qu'ils dégagent et surtout de cette musique très variée, à mi-chemin entre du rock, du jazz et du reggae qu'ils distillent avec beaucoup de générosité. Cette musique qui les fait vivre et vibrer : Yo, Hugues, Arthur "Ours", Pierre Touf', Alex, Ben et Gaétan. Merci pour cette bonne année passée et à nous revoir je l'espère sur les routes de France!

» Pour en savoir plus www.apesoclock.com
» Pour voir les images "La Bouilie à Sosso" Cheffois (85) Août 2016
Pour voir les images La lignerock "Le son d'hiver's" St Christophe du Ligneron (85) Février 2017
» Pour voir les images "Daon is not dead" Daon (53) Avril 2017
» Pour voir les images "En terres brûlées" Brulain (79) Juillet 2017

sommaire

Apes O'Clock - Daon

#20171215

DROIT DES PHOTOGRAPHES

15 décembre 2017 | C'est à l'occasion d'un petit reportage entres amis que je me suis aperçu d'un détail très significatif de ce monde d'images numériques volatiles...

En effet, à la demande d'un ami organisateur d'un trail local pour une association, je me suis rendu bien volontiers dans le petit village voisin pour une série d'images. Pas question pour moi d'une rétribution, mais plutôt l'occasion de mettre en avant avec une belle image, les organisateurs de ce trail de décembre. Il fait un temps superbe et voilà que ce samedi matin de novembre, ils sont tous équipés de faux, de faucilles et même d'un taille-haie et autres instruments de torture pour la végétation envahissante... Je vous rassure, point de produits chimiques illicites.
Avec leurs tenus de sport et leurs outils, ils font une partie du parcours pour m'inviter à prendre mes photos sur une bosse particulièrement pentue. Après une bonne heure ensemble, le temps est venu de partager un petit verre et de rentrer à la maison exploiter au mieux mes images. Il était bien sûr convenu que je fournisse les photos nécessaires à la communication de l'événement via les réseaux sociaux habituels et la presse écrite locale.
J'ai donc fait passer les clichés numériques à mon ami le responsable qui devait faire le lien avec le journal. Et puis voilà l'affaire terminée. Le jour J je me rends sur place, le soleil n'était plus au rendez-vous ! Pluie et vent de la veille avaient laissé place à un froid glacial et étant moins courageux que les quelques 600 participants de ce trail magnifique, je me suis posté non loin de l'arrivée sur la dernière difficulté du parcours. Le franchissement d'une rivière avant la montée vers le contrôle final. Ces marathoniens et autres coureurs de semi et 13 km sont très courageux, et c'est souvent avec le sourire qu'il enroulent ces dernières dizaines de mètres.
De retour au chaud, commence mon marathon à moi. Moins épuisant tout de même, et surtout je l'étale sur plusieurs jours : Développer les centaines de photos pour en extraire les plus significatives. Puis alimenter un nouvel album en ligne. A la fin de la semaine, mon album est bouclé et en parcourant le facebook de l'association je me rends compte alors que le journaliste de presse n'a pas vraiment de scrupules...
En effet, il a publié son article fin novembre en prenant soin de découper ma signature sur la photo originale fournie, puis il a eu le culot de créditer la photo : organisateur. Lui, bien sûr il a crédité son travail de son nom bien visible, mais sans se donner la peine de citer sa source image. Un procédé illégal, bien entendu, mais surtout très discourtois et méprisant. Car sauf mention contraire, aucune image n'est libre de droits. Et ce n'est pas parce qu'elle se trouve sur internet qu'elle doit être utilisée à d'autres fins que celles prévues. A fortiori dans le cas qui m'intéresse, je n'ai pas cédé les droits, j'ai accepté de faire des photos gratuitement et avec grand plaisir, mais en retour il est normal de respecter mes droits d'auteur. Recadrer, et supprimer la signature est déjà une pratique très douteuse et complètement interdite sans autorisation, mais en plus ne pas créditer l'image...
Je vous laisse juge des habitudes de ce journaliste qui pour moi ne mérite pas que je le cite, mais qui ne respecte même pas la base déontologique de sa profession. Sans parler de la loi...

Pour finir, je me souviens de cette journaliste de France 3 qui m'a téléphoné en février dernier pour me demander mes photos en urgence pour son JT du soir. En effet, j'étais le seul à avoir des images de la balance d'un concert annulé à la dernière minute pour "alerte attentat". Et de s'étonner au téléphone car mes photos sur mon site étaient bloquées et elle ne pouvait pas les utiliser. Elle a tout de même eu la politesse de me rechercher, de me téléphoner et de me demander de lui fournir les photos. Le soir même mes images illustraient son reportage, avec les mentions de crédit qui vont avec ! Merci Eléonore DUPLAY (France TV).

» Pour voir les images de la préparation du Trail - Novembre 2017
» Pour voir les images du Trail Les Bosses de St Paul (79) Décembre 2017
» Pour voir les images du concert annulé La lignerock "Le son d'hiver's" St Christophe du Ligneron (85) Février 2017

sommaire

un jour une image

#20171118

AU BORD DE L'EAU

18 novembre 2017 | La semaine nous avait offert quelques belles gelées matinales avec les magnifiques lumières du soleil dès l'aube... Alors ce samedi matin, la sortie au bord des étangs s'annonçait prometteuse.

Une sortie photo sur le site des étangs de Pescalis. Déjà quelques matins qu’il fait le temps idéal pour des prises de vues au lever du jour. Un soleil très présent dès son réveil avec toute la gamme des rouges orangés, pourpres et jaunes en fin de « cuisson » ! Le froid associé à cet anticyclone offre une belle gelée matinale avec même d’épaisses couches de givre.
Mais c’est un peu moins confiant en regardant la météo la veille que je me couche. Et au petit jour, point de gelée, ni de brume et encore moins de soleil. La lumière est blafarde et rien ne laisse présager d’une sortie exceptionnelle. Je me rends quand même sur place et aborde un premier tour peu convaincant. Les étangs me sont familiers, et seuls quelques spots peuvent mériter des images intéressantes. Hélas, ce matin, les conditions sont très mauvaises pour espérer des photos qui sortent des sentiers battus.
Malgré tout, la promenade est toujours plaisante et me permet de faire la rencontre d’un groupe de photographes du club de Bressuire, venus aussi en voisin pour chasser l’aube à la fin de l’automne sur les étangs. Après quelques échanges et quelques pas ensemble, la matinée va se terminer autour de boissons chaudes et viennoiseries dans le gite voisin, réservé par le groupe pour cette sortie. Cette invitation spontanée permet de prolonger les discussions et enrichir encore un peu plus le cercle des amis photographes.

Au final, je vous livre ici les deux seules images qui me semblent les moins méritantes de se retrouver à la corbeille, parmi les dizaines shootées ce matin-là. Juste un petit moment de soleil timide pour changer la lumière l’espace de quelques minutes...

» Pour découvrir les images du club photo prises lors de cette journée : Regard Photo Bressuire

sommaire

pescalis
pescalis