UN JOUR UNE IMAGE

Il y a des jours où la lumière, le sujet sont en symbiose et tout semble couler de source pour le photographe que je suis. Mais il me manque l'essentiel ; le matériel. Souvent je marche seul vers mon univers de travail, tôt le matin et le ciel est d'une rare beauté, des nuages gorgés de rouge, orange et mauve. Des boules de gris nuancées de blanc. Un fond dégradé du bleu roi au bleu marine. Le soleil arrive tout juste à percer et apporter cette belle luminosité unique du lever du jour. Alors toutes ces images manquées, toutes ces visions éphémères, tous ces films du matin sont entassés dans ma mémoire. Moi seul peut les regarder et en apprécier la beauté.
Tristesse de ne pouvoir partager. Tristesse d'oublier aussi... Tristesse enfin de cette capture manquée qui était unique et que les souvenirs vont déformer, voire oublier. Ces images manquées sont si nombreuses qu'elles encombrent parfois ma mémoire et surgissent de nulle part, comme des fantômes. Il m'arrive de croire les avoir en stock dans les méandres de mes supports numériques, ou bien oubliés dans les boîtes des négatifs argentiques... Une plongée bénéfique dans les archives, et c'est parfois de belles surprises, non point la photo recherchée, mais une photo enfouie, cachée et les souvenirs font le reste. La magie est toujours au rendez-vous de ces images oubliées du passé.
Il est d'autres images qui sont tellement abouties et jolies qu'on aurait envie de la partager et qui vont pourtant vieillir à l'abri des regards pour surgir dans quelques années, ou se perdre à jamais...